Sign up with your email address to be the first to know about new products, VIP offers, blog features & more.

A vos agendas !

Posted on 0 0

Après vous avoir souhaité des rêves à n’en plus finir pour cette nouvelle année j’en viens aujourd’hui à vous écrire sur mon rapport au digital. En tant que blogueuse je suis ce qu’on appelle communément une personne connectée. Si je passe du temps derrière mes écrans je n’en apprécie pas moins de lever le museau régulièrement hors la virtualité.

SE DÉCONNECTER

Se déconnecter m’apparaît comme quelque chose de vital. J’en veux pour preuve qu’en vacances, comme à l’île de Ré par exemple je coupe tous liens digitaux avec le plus grand des bonheurs. Respirer l’air frais comme observer le ciel m’apporte alors autant de joie qu’à bouquiner un livre avec d’authentiques pages. J’éprouve encore quelques réticences à lire des ouvrages numériques. Si je comprends parfaitement la praticité de cet usage et le gain de place indéniable que l’on gagne à utiliser ces nouvelles technologies, je m’accroche malgré tout à l’odeur du papier et au plaisir charnel à tourner les feuilles imprimées. Alors, j’en viens à conclure que je touche de près cette fameuse fracture générationnelle. Et ma foi, je l’accepte. oui, j’accepte refuser certaines évolutions. Quitte à passer pour une personne hors d’age. J’accepte cette idée, qu’à vieillir, on refuse certaines contingences modernes. N’étant pas immortelle, je sais que mon temps passera. Tout comme on n’échappe pas à sa génération. Alors oui, on peut vieillir « jeune », ne pas trop creuser l’écart entre les fossiles et les juniors, mais, immanquablement, l’eau coulera sur le pont. Le temps nous infligera, à notre tour, cette terrible érosion du temps qui reste à vivre…

QUE VIVE LE PAPIER

Dans cette optique et de manière plus prosaïque, en janvier j’acquière avec satisfaction un agenda papier. J’aime noircir mon semainier, au fil des jours, au fil des mois, au fil de l’année. Il fût un temps ou je m’étais aventurée à l’agenda partagé via google. Son usage s’avère pratique dans le cadre d’un travail en équipe. Au vu de ma configuration actuelle en tant que freelance je puis m’en passer sans regret pour cette nouvelle cuvée.

agenda papier personnalisé

Mon semainier personnalisé

Cette année je me suis fourni dans une boutique en ligne qui s’appelle cadeaux.com. J’ai fait preuve d’orgueil puisque j’ai sollicité la figuration en filigrane de mon pseudo internet sur ledit semainier. Et m’en voilà ravie !

Mon planning de la semaine tient en une page. Compact et efficace, il ne prend que peu de place dans mon sac à main. Si d’aventure je devais le sortir manu militari pour noter une date importante, je ne me perds pas en circonvolution infructueuse. Et oui, avec mon iphone je me suis vu échouer lamentablement à vouloir démontrer que du haut de mes 45 ans j’étais une femme super méga branchée. Résultat des courses, je me suis embrouillée les neurones et perdu toute crédibilité face à des personnes ultra connectées. Dorénavant, j’exhiberai fièrement mon agenda 2017 gravé à mon patronyme digital. Connectée oui mais point trop n’en faut !

Et vous, quel est votre rapport et votre degré de connexion digitale ? Dites moi tout en commentaire. Me dites pas que je suis un mammouth, non de non.

Bise.

AVA
signature

Pas encore de commentaires.

A vous la parole

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *